Skip links

Cahier des clauses Techniques Particulières – CCTP

Qu'est ce que le CCTP ?

Le CCTP, ou Cahier des Clauses Techniques Particulières, est l’une des pièces constitutive et contractuelle d’un marché public. Élaboré et construit en amont de la procédure de passation, le CCTP permet à l’acheteur public d’exposer clairement son besoin aux opérateurs, et d’y ajouter le descriptif technique des prestations/fournitures/travaux exigés. Il contient l’ensemble des clauses à caractère technique du marché.

Cette pièce fait partie des documents de consultation nécessaires à la bonne compréhension du marché pour les opérateurs économiques qui souhaitent y répondre et ainsi de permettre à ces derniers de construire une offre pertinente au vu de ses spécificités.

Le CCTP permet également à la personne chargée du suivi du marché d’avoir un document sur lequel se baser afin de juger de la bonne exécution de ces prestations.

Ce document doit être signé par la personne publique, ainsi que par le prestataire. C’est un document contractuel entre ces derniers.

Cas particulier : Si le marché ne le requiert pas, il est possible de joindre le CCTP au CCAP, ou Cahier des clauses administratives particulières pour constituer le Cahier des clauses particulières du marché.

Toute offre qui ne respecte pas la totalité des exigences exposées à l’intérieur du CCTP pourra être jugée irrégulière par le pouvoir adjudicateur.

Le contenu d'un CCTP

Le CCTP peut contenir :

  • des suggestions de différentes solutions à envisager pour répondre aux besoins
  • les caractéristiques minimales des différents éléments à mettre en place
  • les conditions à respecter
  • les délais et planning de réalisation à respecter
  • les conditions de garantie ou de maintenance
  • les formations nécessaires pour le personnel

Les obligations à respecter concernant le CCTP

La rédaction du CCTP doit être claire et impartiale. Ainsi, il ne doit surtout pas aboutir à la favoriser ou exclure arbitrairement certains candidats.

Une fois signé par toutes les parties, il devient alors contractuel et possède une valeur légale que personne ne pourra contredire.

Les articles de loi autour des CCTP

Afin d’encadrer au mieux le processus de passation des marchés publics, le code de la commande publique a défini les règles et règlements à respecter pour rendre conforme le document de cahier des charges des clauses techniques particulières :

 

Article R2111-1

Afin de préparer la passation d’un marché, l’acheteur peut effectuer des consultations ou réaliser des études de marché, solliciter des avis ou informer les opérateurs économiques de son projet et de ses exigences.

Les résultats des études et échanges préalables peuvent être utilisés par l’acheteur, à condition que leur utilisation n’ait pas pour effet de fausser la concurrence ou de méconnaître les principes mentionnés à l’article L. 3.

 

Article R2111-2

L’acheteur prend les mesures appropriées pour que la concurrence ne soit pas faussée par la participation à la procédure de passation du marché d’un opérateur économique qui aurait eu accès à des informations ignorées par d’autres candidats ou soumissionnaires, en raison de sa participation préalable, directe ou indirecte, à la préparation de cette procédure.

Cet opérateur n’est exclu de la procédure de passation que lorsqu’il ne peut être remédié à cette situation par d’autres moyens, conformément aux dispositions du 2° de l’article L. 2141-8.

 

Article R2111-4

Les spécifications techniques définissent les caractéristiques requises des travaux, des fournitures ou des services qui font l’objet du marché.

Ces caractéristiques peuvent se référer au processus ou à la méthode spécifique de production ou de fourniture des travaux, des produits ou des services demandés ou à un processus propre à un autre stade de leur cycle de vie même lorsque ces facteurs ne font pas partie de leur contenu matériel, à condition qu’ils soient liés à l’objet du marché et proportionnés à sa valeur et à ses objectifs.

 

Article R2111-5

Les spécifications techniques peuvent préciser si le transfert des droits de propriété intellectuelle sera exigé.

 

Article R2111-6

Sauf cas dûment justifié, les spécifications techniques sont établies de manière à prendre en compte des critères d’accessibilité pour les personnes handicapées ou des critères de fonctionnalité pour tous les utilisateurs.

 

Article R2111-7

Les spécifications techniques ne peuvent pas faire mention d’un mode ou procédé de fabrication particulier ou d’une provenance ou origine déterminée, ni faire référence à une marque, à un brevet ou à un type lorsqu’une telle mention ou référence est susceptible de favoriser ou d’éliminer certains opérateurs économiques ou certains produits.

Toutefois, une telle mention ou référence est possible si elle est justifiée par l’objet du marché ou, à titre exceptionnel, dans le cas où une description suffisamment précise et intelligible de l’objet du marché n’est pas possible sans elle et à la condition qu’elle soit accompagnée des termes ” ou équivalent “.

 

Article R2111-8

L’acheteur formule les spécifications techniques :

1° Soit par référence à des normes ou à d’autres documents équivalents accessibles aux candidats ;

2° Soit en termes de performances ou d’exigences fonctionnelles ;

3° Soit par une combinaison des deux.

 

Article R2111-9

Les normes ou documents sont accompagnés de la mention ” ou équivalent ” et choisis dans l’ordre de préférence suivant :

1° Les normes nationales transposant des normes européennes ;

2° Les évaluations techniques européennes ;

3° Les spécifications techniques communes ;

4° Les normes internationales ;

5° Les autres référentiels techniques élaborés par les organismes européens de normalisation ou, en leur absence, les normes nationales, les agréments techniques nationaux ou les spécifications techniques nationales en matière de conception, de calcul et de réalisation des ouvrages et d’utilisation des fournitures.

La définition des normes ou autres documents mentionnés au présent article figure dans un avis annexé au présent code.

 

Article R2111-10.

Les spécifications techniques formulées en termes de performances ou d’exigences fonctionnelles sont suffisamment précises pour permettre aux candidats de connaître exactement l’objet du marché et à l’acheteur d’attribuer le marché. Elles peuvent inclure des caractéristiques environnementales ou sociales.

 

Article R2111-11

Lorsque l’acheteur formule une spécification technique par référence à une norme ou à un document équivalent, il ne peut pas rejeter une offre au motif que celle-ci n’est pas conforme à cette norme ou à ce document si le soumissionnaire prouve, par tout moyen approprié, que les solutions qu’il propose satisfont de manière équivalente aux exigences définies par cette norme ou ce document.

Lorsque l’acheteur formule une spécification technique en termes de performances ou d’exigences fonctionnelles, il ne peut pas rejeter une offre si celle-ci est conforme à une norme ou à un document équivalent correspondant à ces performances ou exigences fonctionnelles. Le soumissionnaire prouve, par tout moyen approprié, que cette norme ou ce document équivalent correspond aux performances ou exigences fonctionnelles définies par l’acheteur.

Besoin d’aide pour comprendre, analyser et répondre aux critères exigés par l’acheteur dans le CCTP ? Faites appel à l’un de nos consultants et obtenez les meilleurs conseils pour booster vos revenus grâce aux marchés publics

Call Now ButtonLigne directe : 09 81 80 93 12